Enseignants

Chökyi Nyima Rinpoché

Chökyi Nyima Rinpoché est un un enseignant bouddhiste et maître de méditation de renommée internationale. Né au Tibet en 1951, il est le fils aîné de Tulkou Urgyen Rinpoché, un Lama très respecté et accompli. Encore enfant, Chökyi Nyima (« Soleil du Dharma ») a été reconnu comme la septième manifestation de Gar Drubchen, un siddha Tibétain qui fut lui-même l’émanation spirituelle de Nagarjuna.

Au moment de l’occupation chinoise de 1959 Chökyi Nyima émigra avec ses parents et son frère cadet Chokling Rinpoché vers le Sikkim. Il consacra sa jeunesse à l’étude au monastère de Rumtek, sous la direction de maîtres aussi illustres que le XVIe Karmapa, Dilgo Khyentsé Rinpoché, Khunu Lama Tenzin Gyaltsen, et son propre père Tulku Urgyen Rinpoché.

En 1974, Tulku Chökyi Nyima quitta Rumtek, où il fut l’assistant du XVIe Karmapa, et rejoignit ses parents à Bouddhanath au Népal, où il les aida à établir le monastère de Ka-Nying Shedrub Ling, dont il fut nommé abbé par Sa Sainteté le XVIe Karmapa en 1976.

A ce jour, Ka-Nying Shedrub Ling demeure le cœur du mandala de l’activité de Chökyi Nyima Rinpoché, incluant d’autres monastères au Népal et en Inde, l’organisation caritative Shenpen, la shédra (université bouddhiste) Rangjung Yeshe Institute, et des centres pour ses étudiants du Danemark, de France, d’Allemagne-Autriche, Russie-Ukraine, Ecosse et Royaume-Uni, Malaisie, Californie.


Tsikey Chokling Rinpoché

Né en 1953, Tsikey Chokling Rinpoché est la quatrième incarnation du très renommé maître Nyingmapa du 19e siècle, Terchen Chokgyur Dechen Lingpa. Depuis plus de quarante ans, Rinpoché réside au monastère de Ka-Nying Shedrub Ling, dont il est le maître des rituels (Vajracharya). Il est un Terton, découvreur de trésors spirituels dissimulés par Padmasambhava, aussi bien qu’un pratiquant laïc avec une épouse et quatre enfants. Son fils aîné, Phakchok Rinpoché, est un Lama de haut rang qui dirige ses propres monastères et centres du Dharma au Népal et dans le reste du monde. Le plus jeune fils de Chokling Rinpoché, Khyentsé Yangsi Rinpoché, est la réincarnation du grand Kyabjé Dilgo Khyentsé Rinpoché.


Phakchok Rinpoché

Né en 1981, Phakchok Rinpoché est le petit-fils de Tulkou Urgyen Rinpoché et le fils aîné de Tsikey Chokling Rinpoché. Tout jeune, il fut reconnu comme un éminent tulkou de la lignée Takloung Kagyu. En 2004, Phakchok Rinpoché a parachevé de nombreuses années d’études bouddhistes avancées en recevant son diplôme de Khenpo (Docteur) de la shédra de Dzongsar en Inde. Par la suite, chaque fois que son emploi du temps chargé le permettait, Phakchok Rinpoché a enseigné à la shédra internationale du Rangjung Yeshe Institute. Il est maintenant à la tête de ses propres monastères et centre du Dharma au Népal et dans divers lieux de la planète. Rinpoché voyage à travers le monde pour donner des enseignements bouddhistes, des initiations et superviser ses projets.


Lama Tenzin Sangpo

Lama Tenzin Sangpo est né dans la région de Tingri au Tibet en 1967. Désireux de recevoir une éducation bouddhiste de valeur, il s’est échappé à travers l’Himalaya en 1976, et a reçu l’ordination et une éducation monastique traditionnelle au monastère de Chokyi Nyima Rinpoché,  Ka-Nying Shedrub Ling, à Boudhanath au Népal. Ayant accompli avec succès une retraite de trois ans, il a servi de nombreuses années en tant que maître de chant pour les complexes rituels bouddhistes du monastère. Il est l’un des enseignants les plus qualifiés et respectés de Ka-Nying Shedrub Ling.

Lama Tenzin Sangpo possède une connaissance approfondie des systèmes philosophiques bouddhistes et est un pratiquant hautement qualifié de la méditation. Il est actuellement le Lama résident de Gomdé Allemagne-Autriche et se rend chaque année dans plusieurs autres centres Gomdé dans le monde pour y enseigner.


Erik Pema Kunsang

Erik a ressenti très jeune un intérêt intense pour la connaissance intérieure, et en particulier le bouddhisme tibétain.

Quittant son Danemark natal pour l’Inde et les régions himalayennes, il a eu la bonne fortune de rencontrer de nombreux grands maîtres bouddhistes contemporains, tels que le XVIe Karmapa, Dilgo Khyentsé Rinpoché, mais aussi celui qui allait devenir son principal enseignant, Tulkou Urgyen Rinpoché, ainsi que son fils Chökyi Nyima.

Devenu rapidement un traducteur remarquable, il a transmis les enseignements oraux d’un très grand nombre de Lamas et a traduit en anglais un nombre considérable de textes classiques et de commentaires.

En 2010 Chökyi Nyima Rinpoché lui a demandé de transmettre à son tour le Dharma. Lors de ses retraites de méditation, il met l’accent sur la découverte d’une présence simple et naturelle afin de nous aider à connaitre notre propre esprit et la liberté que cette connaissance apporte. Cette simple façon d’être permet de déployer progressivement les nobles qualités de compassion, d’amour et de clarté d’esprit.